En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Personnalisation des parcours

Dyslexie et Dysorthographie

Par HERVE LESTIENNE, publié le mardi 12 septembre 2017 08:41 - Mis à jour le vendredi 23 novembre 2018 11:34
La-Dyslexie_article_full-300x250.jpg
La dyslexie et la dysorthographie touchent entre 5% et 10% de la population. Cela correspond environ à 1 ou 2 élèves par classe. L'enfant est en souffrance et il est indispensable d'aménager sa scolarité.

Présentation

Voici des informations issues du site de la Fédération Française des Dys:

Il s’agit d’une altération spécifique et  significative de la lecture (dyslexie) et/ou de la production d’écrit et de l’orthographe (dysorthographie).
Ces troubles  apparaissent dès les premiers moments de l’apprentissage sous la forme d’une difficulté à maîtriser le stade dit alphabétique de l’apprentissage de la lecture.
Au stade suivant, le trouble se manifeste par une incapacité à mémoriser la forme visuelle des mots et à les reconnaître globalement (stade orthographique). Ceci entraîne une lecture généralement hésitante, ralentie, émaillée d’erreurs qui a pourtant exigé beaucoup d’efforts. L’orthographe, qui normalement se développe au fur et à mesure que s’automatise la reconnaissance globale des mots, est touchée.
La déficience liée à la dyslexie est d’intensité variable selon les individus. Elle peut être accompagnée de troubles du calcul, de la coordination motrice (et en particulier du graphisme) ou de troubles d’attention, avec ou sans hyperactivité.
Leur association est un facteur aggravant.

Manifestations
• Difficulté à identifier les mots.
• Difficulté à lire sans erreur et de manière fluide.
• Difficulté à découper les mots dans une phrase.
• Lenteur exagérée de la lecture.
• Difficulté de compréhension des textes.
• Écriture lente et difficile, parfois illisible (dysgraphie).
• Nombreuses fautes d’orthographe, certaines phonétiquement plausibles, certaines aberrantes.
• Fatigabilité importante liée à l’activité de lecture et d’écriture.

Répercussions
• Mauvaise tenue des cahiers scolaires. Sont souvent incomplets, illisibles et incompréhensibles, ce qui entraîne des difficultés à étudier les leçons et faire les devoirs.
• Difficultés de lecture et d’écriture ne permettant pas d’accéder naturellement à l’information.
• Absence de goût pour lire et écrire.
• Difficultés d’apprentissage dans de nombreuses matières : les matières littéraires sont les plus affectées, les matières scientifiques aussi peuvent l’être de par les difficultés
de compréhension des énoncés.
• Problèmes de compréhension des sujets écrits aux examens, de la production d’une copie lisible et correctement orthographiée, et du temps mis pour l’écrire.
• Résultats scolaires pas à la hauteur des efforts fournis.
• Scolarité plus difficile avec risque de redoublement, interruption de la scolarité ou orientation vers une formation moins ambitieuse que ses capacités intellectuelles seraient en droit de lui autoriser.
• Difficulté à gérer des situations où il est nécessaire de lire ou d’écrire (CV, petites annonces, tests d’embauche …)
• Fragilisation psychologique.
• Estime de soi diminuée.

Outils pour les familles

Sitographie :

Bibliographie :

  • Voir la page très complète de l'APEDYS

Outils pour les enseignants

Sitographie :

Bibliographie :

  • Voir la page très complète de l'APEDYS

Ne pas hésiter à contacter l'orthophoniste (ou logopède si le suivi est sur Suisse) de l'élève.