En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Romans à foison

Par MARIE-CHRISTINE BRUYAS, publié le vendredi 24 mai 2019 13:50 - Mis à jour le lundi 3 juin 2019 16:07
enfant et livres.jpg

Des romans, des bandes dessinées pour vous mettre l'eau à la bouche et peut être vous inciter à les lire au CDI ou bien à les emprunter.

Les bandes dessinées, je vous en présente deux: 

L'Amour est une Haine comme les autres: un petit bijou  du scénariste Stéphane Louis. Louisiane, années 1930/1940. Will est un jeune blanc pas très futé et peu doué pour les études. Abe est un jeune noir débrouillard et intelligent. Ces deux là, n'auraient jamais dû se rencontrer et pourtant une amitié profonde va se nouer entre eux. Will sauve de la noyade  Abe dans le bayou  et dès lors pour les deux gosses, c'est à la vie, à la mort. Abe va aider Will à faire ses devoirs en cachette et à reprendre l'entreprise familiale, Will l'embauchera dans son usine. Une entraide mutuelle s'installe entre les deux garçons mais elle demeure secrète car il ne fait pas bon être amis dans un état ségrégationniste, ou le ku klux klan règne en maître.Cette bande dessinée nous fait découvrir un aspect  peu reluisant de la société américaine: le racisme bien présent,qui gangrène cette dernière. Une belle bande dessinée sur le racisme et l'amitié.

Je suis fier de toi (tome 4) / série Irena de  Jean David Mornand: Irena Sendlerowa, est une héroïne polonaise qui durant la guerre de 39/45 a sauvé nombre d'enfants du ghetto juif de Varsovie. Elle  est autorisée en 1983, par le gouvernement communiste polonais à se rendre à Jerusalem pour planter un arbre dans l'allée des Justes au Mémorial de la Shoah. Là, elle rencontre une femme qu'elle a sauvé et elle raconte au public qui s'est formé autour d'elle, les dernières années de la guerre et entre autre l'insurrection en 1944  de Varsovie par les patriotes polonais contre les occupants nazis.

Des romans:

La fille d'Avril d'Annelise Heurtier: Izia recherche une vieille robe dans le grenier de sa grand mère et tombe sur une boite mystérieuse. Izia fait part de sa découverte à sa grand mère Catherine, cette dernière replonge dans ses souvenirs et plus particulièrement ceux des années 1960 lorsqu'elle était une adolescente. Catherine revoit en songe ses parents, sa fatrie mais aussi son avenir, déjà tout trâçé: mariage, enfants. Mais la vieille femme se souviendra  aussi de la jeune fille passionnée par la course, qui se battra contre les us et coutumes,bravera la société pour vivre sa passion. Un beau roman qui reflète une société en plein essor économique  mais ankylosée par les convenances. D'après l' histoire vraie de Katrine Switzer, jeune marathonienne allemande.

Le fils du pauvre de Mouloud Feraoun: Ce roman autobiographique relate l'enfance et l'adolescence d'un jeune Kabyle avant l'indépendance de l'Algérie. Il nous décrit son cadre de vie ( la montagne), sa vie quotidienne, les us et coutumes de son village. Il nous dépeint sa famille, ses camarades de classe, son école, ses études studieuses pour parvenir au graal: être enseignant et ne pas finir comme tant d'autres: berger. Un livre pour les très bons lecteurs.

Le ruban rouge de Lucy Adlington: Inspiré d'une histoire vraie, ce roman historique relate la vie des détenues du camp d'Auschwitz Birkenau qui cousaient à longueur de temps, de magnifiques tenues pour les femmes des officiers et des dignitaires du III reich.  C'est dans ce lieu que nous faisons la connaissance avec une jeune adolescente: Ella. Ella qui pour sauver sa peau, ment sur son âge et intègre l'atelier de couture. Nous partageons le dur quotidien de cette adolescente ainsi que celle de Lily, son amie. Un roman sur la solidarité, l'amitié, les jalousies et  l'enfer concentrationnaire du camp nazi.

 L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante: Naples 1951. C'est dans  un quartier populaire et défavorisé que vivent plusieurs familles pauvres  dont celles de  Lenuccia et Lila .Les fillettes vont devenir amies, étudiées brillamment mais Lila la surdouée, la fantasque et quelquefois méchante abandonne les études pour aller travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Lena, elle continue poussée par ses parents, son institutrice et devient universitaire. Les deux filles évoluent différemment mais leurs vies s'entrecroisent et elles s'aideront mutuellement tout au long de celles ci. Ce premier tome évoque ce passage de l'enfance à l'adolescence puis à celui de femme avec ces peines et ces joies. Un très beau roman sur l'amitié, l'enfance, l'adolescence. Une très belle description de cette époque et de ce lieu. Lecture pour nos bons lecteurs de troisième.

Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell: un grand classique qui reçut en 1937, la plus haute distinction américaine entre autre en littérature, le prix Pulitzer et qui fut suivit du film de Fleming avec Vivien Leigh et Clark Gable en 1939. 1861 Géorgie. A l'aube de la guerre fraticide entre le sud et le Nord des Etats Unis d' Amérique. Scarlett, une jeune blanche, fière est issue de la meilleure société sudiste et fait chavirer tous les coeurs lors du grand pique nique donné aux douze chênes, grande plantation coloniale. Mais cette dernière n'a d'yeux que pour Ashley qui lui est épris de la douce Mélanie.  La guerre de Sécession éclate et le bel avenir qu'elle se prédisait disparait. Malgré tout, Scarlett ne se laisse pas abattre, volontaire, cynique, sans scrupule, elle va se battre sur tous les fronts pour garder son rang, sa fortune et surtout Tara, le domaine familial.